Les partitions héraldiques

Le champ, les partitions et ses quartiers.

En héraldique, le fond de l’écu est appelé champ.

Le champ peut être partagé en plusieurs « morceaux » que l’on appelle des quartiers, selon des lignes verticales, horizontales, diagonales, etc… que l’on appelle des partitions. Lorsque l’écu est divisé en neuf quartiers égaux par deux lignes verticales et deux lignes horizontales, les quartiers ainsi obtenus sont appelés cantons.

La partition est la première chose que l’on énonce lors du blasonnement. On énonce la couleur du champs seulement après. Autrement dit, lorsque l’on décrit un écu, on commence toujours par donner sa partition, si partition il y a, puis on donne sa couleur.

A chaque partition correspond un ordre précis de blasonnement des quartiers. La régle d’ordre de blasonnement suit les directions héraldiques. Elle se formule de la manière suivante :

« Chef avant pointe, dextre avant senestre ».

En d’autres termes, après avoir énoncer la partition, on décrit chaque quartier l’un après l’autre, selon un ordre qui dépend de la partition en question, mais dont la régle générale est la suivante : le haut avant le bas, la gauche avant la droite.

Les partitions ne sont pas soumises à la régle de contrariété des couleurs.

_________________________________________________________________________________

Les partitions principales.

EcarteléEcartelé en sautoirLe plain désigne l’absence de partition. Le parti divise le champ en deux quartiers égaux selon le pal (trait vertical). Le coupé divise le champ en deux quartiers égaux selon la fasce (trait horizontal). Le tranché divise le champ en deux quartiers égaux selon la bande (trait diagonal descendant de gauche à droite). Le taillé divise le champ en deux quartiers égaux selon la barre (trait diagonal descendant de droite à gauche). L’écartelé est la réunion du parti et du coupé. Il divise donc le champ en quatre quartiers égaux selon le pal et la fasce. L’écartelé en sautoir est la réunion du tranché et du taillé. Il divise donc le champ en quatre quartiers égaux selon la bande et la barre.

_________________________________________________________________________________

Les tiercés et autres partitions secondaires.

Tiercé en pairleTiercé en pairle renverséLe tiercé en pal divise le champ en trois quartiers égaux selon le pal (deux traits verticaux). Le tiercé en fasce divise le champ en trois quartiers égaux selon la fasce (deux traits horizontaux). Le tiercé en bande divise le champ en trois quartiers environ égaux selon la bande (deux traits diagonaux descendant de gauche à droite). Le tiercé en barre divise le champ en trois quartiers environ égaux selon la barre (deux traits diagonaux descendant de droite à gauche). Le tiercé en pairle divise le champ en trois quartiers environ égaux selon le pairle, c’est-à-dire un Y. Le tiercé en pairle renversé divise le champ en trois quartiers environ égaux selon le pairle renversé, c’est-à-dire un Y à l’envers. Le coupé en chevron divise le champ en deux quartiers environ égaux selon le chevron, c’est-à-dire un V à l’envers. Le tiercé en chevron divise le champ en trois quartiers environ égaux selon le chevron (deux V à l’envers).

  1. Cool, je garde cet article dans mes favoris.

  2. Cette article m’a beaucoup aide. Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :